Qu’est-ce qu’un architecte des systèmes d’information ?

Son rôle majeur est de représenter formellement un système d’information ( la cartographie) d’un point de vue métier (pas seulement technique).

Il se doit de proposer des évolutions ayant pour objectif d’optimiser la circulation des flux d’informations, en rationnalisant et en modernisant (le cas échéant), le système existant, le tout en gardant sa cohérence, afin de minimiser les coûts pour l’organisation.

Si on tente de le rapprocher de la définition de l’architecte en bâtiment plus connu, dont en voici une tirée du site Meubliz:

“Un architecte est une personne qui dresse les plans d’un édifice, donne les ordres et surveille l’exécution des travaux de cette construction”.

On comprend un peu mieux l’usage du terme dans le domaine informatique.

Dans la pratique, il s’agit d’une déclinaison de plusieurs rôles ayant une portée si vaste, qu’il est parfois difficile, même pour l’intéressé, de s’en expliquer.

C’est pourquoi on retrouve ci et là des spécialités plutôt que des rôles comme :

  • Urbaniste
  • Architecte technique
  • Architecte fonctionnel
  • Architecte logiciel
  • Architecte système
  • Architecte réseau

J’en passe et des meilleurs …

En fait, l’architecte du système d’information a tous ces rôles à un moment ou un autre.

Dans les faits, on peut définir ses rôles durant le déroulement d’un projet comme suit :

  • C’est d’abord un formateur capable d’expliquer la ou les méthodes à intégrer de manière claire et compréhensible par tous les acteurs d’une organisation, pour une communication efficace.
  • Il est tout à la fois coach, facilitateur, négociateur et modérateur pendant la phase analytique (dite de cartographie du système).
  • Il est conseiller lors de la mise en œuvre. Tant du point de vue de la maîtrise d’ouvrage (le métier) que de la maîtrise d’œuvre (la technique).
  • Enfin il est garant de la cohérence du système.

Quel doit être son savoir-faire ?

  • Comprendre. C’est savoir écouter, prendre du recul (faire preuve d’abstraction) et reformuler.
  • Matérialiser ce qui a été compris méthodologiquement (ce que j’appelle cartographier), c’est que l’on appelait auparavant tout simplement “analyser”.
  • Proposer des solutions fonctionnelles et opérationnelles privilégiant l’efficacité et la réutilisation, conseiller sur les choix d’implémentation et la priorisation. Le tout en assurant un retour sur investissement au minimum proportionnel à la prestation sur le court terme, et profitable à plus long terme.
  • Faire des propositions de choix techniques lorsque nécessaire. Je le positionne en dernier point car il ne faut pas oublier que l’ordinateur n’est qu’un outil de travail.

En résumé …

Si l’on fait un comparatif au monde de la médecine, c’est un “généraliste”, qui fait appel à des spécialistes le cas échéant, mais qui se doit d’être au fait de tous les domaines le concernant.

Je ne vous cache pas qu’il faut un peu d’expérience avant de se promulguer architecte des systèmes d’information …

Je vous conseille également de regarder l’introduction de cette vidéo Linkedin de présentation d’un cours sur l’architecture logicielle qui me semble très bien.